Boutique d'essai

Sur cette page vous pouvez acheter des articles avec une monnaie imaginaire.
Les articles sont des chapitres du livre "Free Software, Free Society" de Richard Stallman.
Le livre est publié par la FSF et disponible gratuitement et sous licence libre sur gnu.org.

GNU Taler logo

Essay Shop : Logiciel libre, société libre

Il s'agit de la dernière édition de Free Software, Free Society : Essais choisis de Richard M. Stallman.
Free Software Foundation
51 Franklin Street, Fifth Floor
Boston, MA 02110-1335
Copyright © 2002, 2010 Free Software Foundation, Inc.

La copie exacte et la distribution de l'intégralité de ce livre sont autorisées dans le monde entier, sans redevance, sur n'importe quel support, à condition que cette notice soit préservée. Il est permis de copier et de distribuer des traductions de ce livre de l'anglais original vers une autre langue à condition que la traduction ait été approuvée par la Free Software Foundation et que la notice de copyright et cette notice d'autorisation soient préservées sur toutes les copies.

ISBN 978-0-9831592-0-9

Tap outside of this box to hide

Chapitres

Cliquez sur un des chapitres pour l'acheter avec GNU Taler. Vous pouvez obtenir gratuitement de l'argent virtuel pour acheter des articles sur cette page à la banque.

Les problèmes des anciennes versions de l'Apple Public Source License (APSL)

La version actuelle de l' Apple Public Source License (APSL) n'a aucun de ces problèmes. Vous pouvez lire ailleurs notre position actuelle sur l'APSL . Ce document est conservé à des fins historiques seulement.

Payer pour en savoir plus...

Vous avez dit « propriété intellectuelle » ? Un séduisant mirage

C'est devenu à la mode de jeter le copyright, les brevets et les marques déposées (trois entités séparées et très différentes, impliquant trois types de lois séparées et différentes), plus une douzaine d'autres lois, dans un même sac étiqueté « propriété intellectuelle ». Ce vocable n'est pas apparu par accident ; il déforme ces sujets et les noie dans une confusion dont l'industrie profite et qu'elle entretient. Le moyen le plus simple de sortir de cette confusion est de le rejeter complètement.

Payer pour en savoir plus...

Liberté d'expression, de la presse et d'association sur Internet

La Fondation pour le logiciel libre encourage les libertés d'expression, de la presse et d'association sur Internet. Nous vous invitons à consulter les sites suivants :

Payer pour en savoir plus...

Le logiciel des fusées doit-il être entièrement libre ? Logiciel libre et matériel

Peut-il exister une fusée fonctionnant exclusivement avec du logiciel libre ? Doit-on demander à SpaceX de libérer le logiciel de ses lanceurs de satellites ? Je ne pense pas que la personne qui m'a demandé cela était sérieuse, mais en répondant à cette question, on peut éclairer des questions similaires sur les produits que les gens achètent de nos jours.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi nous devons contrer l'UCITA

L' UCITA a est une loi proposée et conçue par les développeurs de logiciel privateur b qui demandent maintenant aux 50 États des États-Unis de l'adopter. Si elle l'était, ce serait une menace désastreuse à l'encontre de la communauté du logiciel libre [1] . Pour comprendre pourquoi, veuillez lire ce qui suit.

Payer pour en savoir plus...

Les avantages du logiciel libre

Les gens extérieurs au mouvement du logiciel libre posent souvent la question des avantages pratiques du logiciel libre. C'est une curieuse question.

Payer pour en savoir plus...

Entretien avec Richard Stallman pour KernelTrap.org (2005)

Richard Stallman a fondé le projet GNU en 1984 et la Free Software Foundation (Fondation pour le logiciel libre) en 1985. Il est également l'auteur original de nombreux outils de développement très connus et très utilisés, comme la collection de compilateurs GNU ( GCC ), le débogueur symbolique GNU (GDB) et GNU Emacs.

Payer pour en savoir plus...

Introduction à Free Software, Free Society: The Selected Essays of Richard M. Stallman1

Chaque génération a son philosophe, un écrivain ou un artiste qui capte l'air du temps. Quelquefois, ces philosophes sont reconnus comme tels ; souvent cela prend des générations avant qu'ils ne soient reconnus. Mais reconnus ou pas, une époque reste marquée par les gens qui parlent de leurs idéaux, dans le murmure d'un poème ou l'explosion d'un mouvement politique.

Payer pour en savoir plus...

Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?

De qui votre ordinateur doit-il recevoir ses ordres ? La plupart des gens pensent que leurs ordinateurs doivent leur obéir, et non pas obéir à quelqu'un d'autre. Par une stratégie qu'elles appellent « informatique de confiance » [trusted computing] , de grandes sociétés de médias (entre autres du cinéma et de l'industrie du disque), ainsi que des sociétés informatiques telles que Microsoft et Intel, projettent de faire en sorte que votre ordinateur leur obéisse plutôt qu'à vous (chez Microsoft ce stratagème est nommé « Palladium »). Il est déjà arrivé que des programmes privateurs a contiennent des dispositifs malveillants, mais ce projet rendrait cette pratique universelle.

Payer pour en savoir plus...

Le danger des livres électroniques

À une époque où les entreprises dominent nos gouvernements et écrivent nos lois, chaque avancée technologique leur offre une bonne occasion d'imposer des restrictions supplémentaires au public. Les technologies qui auraient pu nous donner plus d'autonomie sont à la place utilisées pour nous enchaîner.

Payer pour en savoir plus...

Citation erronée

Une citation qui m'est attribuée circule sur Internet, mais elle n'a pas été écrite par moi.

Payer pour en savoir plus...

Entretien de BYTE avec Richard Stallman

Richard Stallman s'entretient avec la rédaction de BYTE de son système compatible Unix qui est dans le domaine public (juillet 1986).

Payer pour en savoir plus...

Protéger le secteur du logiciel des brevets

Les brevets menacent chaque concepteur de logiciel, et les guerres de brevet que nous avons longtemps craintes ont éclaté. Les développeurs et les utilisateurs – soit, dans notre société, la plupart des gens – ont besoin de logiciels libres de tout brevet.

Payer pour en savoir plus...

Présentation du système GNU

Le système d'exploitation GNU est un système complet de logiciels libres qui a une compatibilité ascendante avec Unix. « GNU » signifie GNU's Not Unix (GNU N'est pas Unix) et se prononce « gnou » (comme l'animal), avec un g dur . Richard Stallman a fait l'annonce initiale du projet GNU en septembre 1983. Une version plus longue appelée « manifeste GNU » a été publiée en septembre 1985. Il a été traduit dans différentes langues .

Payer pour en savoir plus...

S'opposer à la mégestion numérique des droits (ou à la gestion numérique des restrictions, comme nous l'appelons maintenant)

En 1989, dans un monde très différent, j'écrivais la première version de la licence publique générale GNU, une licence qui donne aux utilisateurs d'ordinateurs la liberté. La GNU GPL , de toutes les licences de logiciel libre, est celle qui intègre le plus les valeurs et les buts du mouvement du logiciel libre, en garantissant les quatre libertés fondamentales à chaque utilisateur. Ces libertés sont : (0) exécuter le programme comme bon vous semble, (1) étudier le code source et le modifier pour qu'il fasse ce que vous voulez, (2) faire et distribuer des copies quand vous le voulez et (3) distribuer les versions modifiées quand vous le voulez.

Payer pour en savoir plus...

Arrive-t-il parfois qu'utiliser un programme non libre soit une bonne chose ?

La question posée ici est de savoir si l'utilisation d'un programme non libre peut quelquefois être une bonne chose. Notre conclusion est que c'est la plupart du temps une mauvaise chose, nocive pour vous et dans certains cas pour les autres.

Payer pour en savoir plus...

Entretien avec Richard Stallman (2001)

Richard M. Stallman est le praticien/théoricien le plus énergique et le plus célèbre du logiciel libre [free software] , un terme qu'il a inventé. Free veut dire ici « libre » comme dans « liberté d'expression » et non « gratuit » comme dans « entrée libre ». La contribution la plus célèbre de Stallman au mouvement du « logiciel libre » a sûrement été la licence publique générale GNU, ou GPL , que Stallman a créée aux alentours de 1985 pour en faire une licence générale applicable à n'importe quel programme. Cette licence codifie le concept de copyleft 1 , dont l'« idée centrale », d'après Stallman, est de donner à « tout le monde le droit d'exécuter un programme, de le copier, de le modifier et d'en distribuer des versions modifiées, mais pas le droit d'y ajouter des restrictions de son cru. Par conséquent, les libertés cruciales qui définissent un « logiciel libre » sont garanties à quiconque en détient une copie ; elles deviennent des droits inaliénables » (Stallman, « The GNU Operating System and the Free Software Movement », dans Open Sources : Voices from the Open Source Revolution 2 , ed. DiBona et coll.)

Payer pour en savoir plus...

Discours au SMSI, le 16 juillet 2003

L'avantage des ordinateurs est qu'ils rendent faciles la copie et la manipulation de l'information. Certaines entreprises imposent deux sortes de monopoles pour vous enlever cet avantage.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi le copyleft ?

« Quand il s'agit de défendre la liberté d'autrui, ne pas résister et laisser faire est un acte de faiblesse, non d'humilité. »

Payer pour en savoir plus...

Le « brevet unitaire » européen pourrait engendrer des brevets logiciels sans limites

Alors que l'industrie américaine du logiciel, comme nous l'avions prévu depuis longtemps, connaît en ce moment des guerres tous azimuts portant sur des brevets logiciels , l'Union européenne poursuit un projet la conduisant tout droit sur les mêmes traces. Tandis que le rapport Hargreaves presse le Royaume-Uni d'éviter les brevets logiciels, le gouvernement britannique a d'ores et déjà approuvé un projet susceptible de les imposer.

Payer pour en savoir plus...

Les gens, les lieux, les choses et les idées

Les logiciels sont des idées, des informations. Ils diffèrent en fonction des gens, des lieux, des choses ; ils peuvent être reproduits à l'infini comme le feu, pour pratiquement rien. C'est un truisme, et même un cliché. Mais il semble qu'il y ait des conséquences particulières qui n'ont pas été bien explorées.

Payer pour en savoir plus...

Mettre en application les critères du logiciel libre

Les quatre libertés essentielles constituent les critères permettant de dire si une séquence donnée de code est libre (c'est-à-dire si elle respecte la liberté de ses utilisateurs), ou non. De quelle manière doit-on les appliquer pour déterminer s'il est opportun de recommander un paquet logiciel, un système d'exploitation, un ordinateur ou une page web ?

Payer pour en savoir plus...

Mémoire d'amicus curiae de la FSF, Eldred v. Ashcroft

[Ce document est également disponible en anglais aux formats Postscript et PDF ]

Payer pour en savoir plus...

Linux et le système GNU

Beaucoup d'utilisateurs de l'informatique utilisent une version modifiée du système GNU tous les jours sans même s'en rendre compte. À la suite d'une tournure particulière des événements, la version de GNU qui est largement utilisée aujourd'hui est souvent appelée « Linux » et beaucoup de ses utilisateurs ne savent pas qu'il s'agit essentiellement du système GNU, développé par le projet GNU .

Payer pour en savoir plus...

Dire non à l'informatique injuste, même une seule fois, est une aide

Un malentendu circule selon lequel le projet GNU vous demanderait d'utiliser du logiciel 100% libre , tout le temps. Que ce soit moins (90%?), et nous vous dirons d'aller vous faire voir, disent-ils. Rien n'est plus éloigné de la vérité.

Payer pour en savoir plus...

Éviter les compromis ruineux

Il y a vingt-cinq ans, le 27 septembre 1983, j'annonçais le projet de créer un système d'exploitation totalement libre, appelé GNU (ce qui signifie GNU's Not Unix – GNU N'est pas Unix). Cet article, écrit à l'occasion du 25e anniversaire du système GNU, a pour sujet la manière dont notre communauté peut éviter des compromis ruineux. À part éviter ces compromis ruineux, il y a de nombreuses façons d' aider le projet GNU et le logiciel libre. L'une d'elles est de refuser d'utiliser un programme non libre ou un mal-service en ligne, ne serait-ce qu'une seule fois .

Payer pour en savoir plus...

Copyright et mondialisation à l'âge des réseaux informatiques

Ce qui suit est la transcription (éditée par la suite) d'un discours donné au MIT lors du Forum des Communications, le jeudi 19 avril 2001.

Payer pour en savoir plus...

À quelles conditions votre ordinateur vous est-il loyal ?

Nous disons qu'exécuter un logiciel libre sur votre ordinateur signifie que les opérations qu'il réalise sont sous votre contrôle . Cela suppose implicitement que votre ordinateur fera ce que vos programmes lui disent de faire et rien de plus. En d'autres termes, que votre ordinateur vous sera loyal.

Payer pour en savoir plus...

Le procès antitrust contre Microsoft, propositions de la FSF

Avec le dénouement proche du procès antitrust contre Microsoft, se pose la question de ce qu'on doit exiger d'elle, si elle perd. Ralph Nader est même sur le point d'organiser une conférence à ce sujet [à la date où cet article a été écrit, en mars 1999] (voir appraising-microsoft.org/ ).

Payer pour en savoir plus...

Philosophie du projet GNU

« Logiciel libre » signifie que les utilisateurs du logiciel possèdent la liberté (il ne s'agit pas de prix). 1 Nous avons développé le système d'exploitation GNU pour que les utilisateurs aient la liberté dans leurs activités informatiques.

Payer pour en savoir plus...

Oui, faites-en cadeau

Note de l'éditeur : Ce texte a été retrouvé dans un fichier daté de mai 1983, mais on ne sait pas exactement s'il a été écrit à ce moment-là ou à une date antérieure. En mai 1983, Richard Stallman réfléchissait en privé à des solutions pour développer un système d'exploitation libre, mais il n'avait peut-être pas encore décidé de faire un système semblable à Unix plutôt qu'à la machine Lisp du MIT.

Payer pour en savoir plus...

Loi de Stallman

Maintenant que les grandes entreprises dominent la société et écrivent les lois, chaque avancée ou chaque changement de la technologie est pour elles une bonne occasion d'imposer des restrictions ou des nuisances supplémentaires à ses utilisateurs.

Payer pour en savoir plus...

En quoi l'open source perd de vue l'éthique du logiciel libre

Les termes « logiciel libre » et « open source » recouvrent à peu près la même gamme de logiciels. Cependant, ils disent des choses profondément différentes sur ces logiciels, car ils se basent sur des valeurs différentes. Le mouvement du logiciel libre fait campagne pour la liberté des utilisateurs de l'informatique ; c'est un mouvement qui lutte pour la liberté et la justice. L'idéologie open source, par contre, met surtout l'accent sur les avantages pratiques et ne fait pas campagne pour des principes. C'est pourquoi nous ne sommes pas d'accord avec l'open source et n'utilisons pas ce terme.

Payer pour en savoir plus...

Entretien avec Richard Stallman, Édimbourg, 2004

Transcription d'un entretien qui a eu lieu à l'école d'informatique de l'université d'Édimbourg le 27 mai 2004 ; publié à l'origine sur Indymedia ( enregistrement audio ).

Payer pour en savoir plus...

En quoi jouer l'avocat du diable n'aide pas à la manifestation de la vérité

Jouer l'avocat du diable consiste à contester une opinion avec les contre-arguments d'un hypothétique adversaire. Je rencontre cela fréquemment dans les entretiens et les sessions de questions-réponses, et beaucoup de gens pensent que c'est une bonne façon de tester une opinion controversée. En fait, cela met l'opinion controversée en position d'infériorité.

Payer pour en savoir plus...

Entretien avec Richard Stallman le lendemain des protestations mondiales contre SOPA et PIPA

Transcription d'un entretien ayant eu lieu le 19 juin 2013, le lendemain du black-out mondial du web en protestation contre SOPA et PIPA (projets de loi controversés sur le copyright). Le projet GNU et la FSF s'étaient joints à cette action .

Payer pour en savoir plus...

Sensibilisation du public au droit d'auteur, OMPI, juin 2002

Geofrey Yu, sous-directeur général en charge du droit d'auteur (copyright) à l' OMPI , a déclaré ce qui suit dans un article, « Sensibilisation du public au droit d'auteur », en juin 2002. Il est intéressant de voir qu'à l'OMPI, ils commencent à trouver que l'hypocrisie de décrire un système de restrictions imposées au public en termes de « droits » commence à se retourner contre eux.

Payer pour en savoir plus...

Charte de GNU pour une communication bienveillante

Le projet GNU encourage tous ceux qui souhaitent faire progresser le système GNU à apporter leur contribution, quels que soient leur identité de genre, leur race, leur groupe ethnique, leur apparence physique, leur religion, leur parcours culturel ou autre caractéristique démographique, et quelles que soient leurs opinions politiques.

Payer pour en savoir plus...

L'arrangement de Wassenaar

Les premiers renseignements sur le nouvel arrangement de Wassenaar nous sont parvenus sous forme d'un article de presse, disant que l'exportation de logiciels de chiffrement serait prohibée ; et ceci semblait inclure les logiciels libres. Nous avons donc mis en ligne une annonce pour inviter des gens situés dans les pays non Wassenaar à participer à la distribution et au développement de logiciels libres de chiffrement.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi la liberté d'exécuter un programme doit être totale

Le logiciel libre est un logiciel contrôlé par ses utilisateurs et non l'inverse. Plus précisément, cela veut dire qu'avec ce logiciel les utilisateurs reçoivent quatre libertés essentielles auxquelles ils ont droit. En tête de liste, il y a la liberté 0, la liberté d'exécuter le programme comme on le souhaite, afin de faire ce qu'on veut avec.

Payer pour en savoir plus...

Attention au « soutien » contredit par les faits

Il y a des organisations qui proclament leur soutien au logiciel libre ou au projet GNU, et enseignent à des classes l'utilisation de logiciels privateurs.

Payer pour en savoir plus...

La communauté du logiciel libre 20 ans après :

C'est le 5 janvier 1984, il y a aujourd'hui 20 ans, que j'ai quitté mon poste au MIT pour commencer le développement d'un système d'exploitation libre, GNU . Même si nous n'avons jamais publié de système GNU complet destiné à la production, une variante du système GNU est aujourd'hui utilisée par des dizaines de millions de personnes qui pour la plupart ne la connaissent pas sous ce nom. Le terme « logiciel libre » ne fait pas référence à la gratuité 1 ; le mot « libre » signifie que les utilisateurs sont libres d'utiliser le programme, d'étudier son code source, de le modifier, et de le redistribuer avec ou sans modification, gratuitement ou contre paiement.

Payer pour en savoir plus...

Une réponse aux pièces jointes Word

Cette lettre recommande OpenOffice ; LibreOffice n'existait pas quand elle a été écrite. C'est LibreOffice que nous recommandons aujourd'hui.

Payer pour en savoir plus...

Publier des logiciels libres si vous travaillez à l'université

Dans le mouvement du logiciel libre, nous pensons que les utilisateurs doivent être libres de modifier et de redistribuer les logiciels dont ils se servent. Le « libre » de logiciel libre renvoie à la notion de liberté 1 : il signifie que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, de modifier et de redistribuer le logiciel. Le logiciel libre contribue au savoir humain, au contraire des logiciels non libres. Les universités doivent donc encourager le logiciel libre dans l'intérêt de l'avancée de la connaissance humaine, de la même manière qu'elles doivent encourager les scientifiques et les étudiants à publier leurs travaux.

Payer pour en savoir plus...

Les brevets logiciels, obstacles au développement logiciel

L'original de ce texte est la transcription d'une conférence de Richard M. Stallman, donnée le 25 mars 2002 au Laboratoire d'informatique de l'Université de Cambridge et organisée par la Foundation for Information Policy Research .

Payer pour en savoir plus...

Discours et entretiens

Regardez l' enregistrement vidéo (et les diapos ) de la conférence donnée par Richard M. Stallman au TEDx, à Genève (Suisse) le 7 avril 2014.

Payer pour en savoir plus...

Des jeux non libres avec DRM sur GNU/Linux : bon ou mauvais ?

Une entreprise bien connue, Valve, qui distribue des jeux non libres pour ordinateur avec gestion numérique des restrictions ( DRM ), a annoncé récemment qu'elle distribuerait ces jeux pour GNU/Linux. Quels effets, bons ou mauvais, cela peut-il avoir ?

Payer pour en savoir plus...

Quand le logiciel libre n'est pas supérieur, en pratique

Les objectifs affichés par l' Open Source Initiative sont les suivants : « L'open source est une méthode de développement logiciel qui exploite la puissance de l'évaluation décentralisée par les pairs et de la transparence des processus. Les promesses de l'open source sont une meilleure qualité, une plus grande fiabilité, davantage de flexibilité, un moindre coût et la fin d'une situation permettant à des fournisseurs rapaces de verrouiller leurs produits. »

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi les logiciels ne doivent pas avoir de propriétaire

Les techniques numériques de l'information contribuent à l'intérêt général en rendant plus commodes sa copie et sa modification. Les ordinateurs apportent la promesse de faciliter ces opérations pour chacun d'entre nous.

Payer pour en savoir plus...

Le problème est le logiciel contrôlé par son développeur

Je suis parfaitement d'accord avec la conclusion de Jonathan Zittrain, que nous ne devons pas abandonner les ordinateurs universels. Hélas, je suis en complet désaccord avec son raisonnement. Il présente les graves problèmes de sécurité comme une crise intolérable, mais je ne suis pas convaincu. Ensuite il prévoit que la réponse des utilisateurs sera la panique et qu'ils vont se ruer sur les ordinateurs bridés (qu'il appelle appliances ), mais il n'y a aucun signe que ce soit en train d'arriver.

Payer pour en savoir plus...

Lettre de RMS à Tim O'Reilly

Voici un message que Richard M. Stallman a envoyé à Tim O'Reilly le 11 mars 2000, concernant la déclaration de Jeff Bezos, PDG d'Amazon, qui appelait à ce que les brevets logiciels ne durent que 3 à 5 ans.

Payer pour en savoir plus...

Mots à éviter ou à utiliser avec précaution,car connotés ou prêtant à confusion

Il y a un certain nombre de mots et d'expressions que nous vous recommandons d'éviter, du moins dans certains contextes et usages. Certains sont ambigus ou trompeurs ; d'autres présupposent un point de vue avec lequel nous ne sommes pas d'accord et, nous l'espérons, vous n'êtes pas d'accord non plus.

Payer pour en savoir plus...

Quand le logiciel libre dépend du logiciel privateur

Lorsqu'un programme est un logiciel libre (libre comme dans liberté de parole), cela signifie qu'il offre à ses utilisateurs les quatre libertés , de telle sorte qu'ils contrôlent ce que fait le programme. Dans la plupart des cas c'est suffisant pour que la distribution du programme soit éthique, mais pas toujours. D'autres problèmes peuvent apparaître dans des circonstances précises. Cet article vise à décrire un problème subtil dans lequel la mise à jour d'un programme libre requiert l'usage d'un programme privateur.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi les propositions du Parti pirate suédois se retournent contre le logiciel libre

Note : chaque parti pirate a son programme particulier. Ils appellent tous à réduire le pouvoir du copyright, mais les détails varient. Les positions des autres partis pirates ne posent peut-être pas ce problème.

Payer pour en savoir plus...

Mesures à la portée des gouvernements pour promouvoir le logiciel libre

Cet article suggère des mesures pour une politique forte et résolue destinée à promouvoir le logiciel libre au sein de l'État et à conduire le pays vers la liberté informatique.

Payer pour en savoir plus...

Gardez le contrôle de votre informatique, afin qu'elle ne vous contrôle pas !

Le World Wide Web, développé par Tim Berners Lee dans les années 90 en tant que système destiné à la publication et à la lecture d'informations, se transforme lentement en un système de traitement de l'information à distance. Il stockera vos données et des données vous concernant, limitant souvent votre accès à celles-ci mais autorisant l'accès par le FBI à n'importe quel moment. Il traitera l'information pour vous, mais vous ne pourrez pas contrôler ce qu'il fait. Il propose diverses attractions tentantes, mais vous devez y résister.

Payer pour en savoir plus...

Sauver l'Europe des brevets logiciels

Imaginez. Chaque fois que vous prenez une décision dans la conception d'un logiciel, en particulier lorsque vous utilisez un algorithme lu dans une revue, chaque fois que vous mettez en œuvre une fonctionnalité demandée par les utilisateurs, vous prenez le risque d'être poursuivi en justice.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi le logiciel doit être libre

L'existence du logiciel soulève forcément la question de la façon dont doivent être prises les décisions concernant son usage. Par exemple, supposons qu'une personne ayant un exemplaire d'un programme rencontre une autre personne qui en voudrait une copie. Il leur est possible de copier le programme ; qui doit décider si cela se fera ? Les personnes elles-mêmes ? Ou une tierce personne, son « propriétaire » ?

Payer pour en savoir plus...

La science doit mettre le droit d'auteur de côté

Il arrive souvent que de nombreux points amenant à la conclusion que la liberté du logiciel doit être universelle s'appliquent à d'autres formes d'œuvres d'expression, bien que de manière différente. Cet essai concerne l'application de principes en rapport avec la liberté du logiciel au domaine de la littérature. En général, ces questions sont orthogonales à la liberté du logiciel, mais nous présentons ici des essais comme celui-ci parce que de nombreuses personnes intéressées par le logiciel libre veulent savoir comment ces principes peuvent s'appliquer à des domaines autres que le logiciel.

Payer pour en savoir plus...

Raisons d'écrire des logiciels libres

Ne faites pas l'erreur de supposer que tout le développement logiciel a une seule motivation. Voici quelques-unes de celles dont nous savons qu'elles conduisent beaucoup de gens à écrire des logiciels libres.

Payer pour en savoir plus...

Quand une entreprise vous demande de lui céder vos droits

Les entreprises qui développent du logiciel libre et le publient sous la licence GNU GPL diffusent parfois des copies de ce code suivant d'autres pratiques. Si elles diffusent le même code sous une licence différente à certains utilisateurs payants, ce qui permet typiquement de l'inclure dans des programmes privateurs, 1 c'est ce que nous appelons « vendre des exceptions ». Si elles diffusent une version particulière du code sur un mode uniquement privateur, nous appelons cela publier une version purement privatrice du programme.

Payer pour en savoir plus...

De l'importance du format audio

Les brevets qui couvrent MP3 auront, paraît-il, expiré en 2018, mais des problèmes similaires continueront à se présenter aussi longtemps que les brevets seront autorisés à restreindre le développement logiciel.

Payer pour en savoir plus...

Comment bien mettre à niveau une installation de Windows ?

Dans le monde informatique, on insiste habituellement pour que les utilisateurs « mettent à niveau » leur installation de Windows (ou autre logiciel non libre) en passant à une version plus récente, de manière à obtenir des correctifs de sécurité. Cette conclusion se base sur l'hypothèse que ces programmes sont du logiciel honnête, conçu pour bien traiter l’utilisateur. Nous ne nous attendons pas à ce que ce soit le cas, et nous savons que ce n’est pas le cas pour Windows. Ainsi, nous recommandons quelque chose de différent.

Payer pour en savoir plus...

Merci, Larry McVoy

Pour la première fois de ma vie, je veux remercier Larry McVoy. Il a récemment éliminé une faiblesse majeure de la communauté du logiciel libre, en annonçant la fin de sa campagne de séduction destinée à promouvoir son logiciel non libre pour les projets de logiciel libre. Bientôt, le développement de Linux n'utilisera plus ce programme et ne dispensera plus le message que les logiciels non libres sont une bonne chose s'ils sont pratiques.

Payer pour en savoir plus...

Linux, GNU et liberté

Puisque l' article de Joe Barr a critiqué mes négociations avec SIGLINUX, je voudrais faire une mise au point sur ce qui s'est vraiment passé, et donner mes raisons.

Payer pour en savoir plus...

Le feu sous copyright !

J'étais au pub hier soir quand un type m'a demandé du feu pour sa cigarette. J'ai soudainement réalisé qu'il y avait là une demande et de l'argent à se faire et j'ai accepté d'allumer sa cigarette pour 10 pence, mais je ne lui ai pas vraiment donné du feu, je lui ai vendu une licence pour fumer sa cigarette. Ma licence de feu l'empêchait d'allumer celle de quelqu'un d'autre ; après tout, ce feu était ma propriété. Il était soûl et me prenait pour un dingue, mais il a tout de même accepté mon feu (et par implication la licence qui régissait son utilisation). Bien sûr, au bout de quelques minutes j'ai noté qu'un de ses amis lui avait demandé du feu et, à ma grande indignation, il a donné sa cigarette à son ami et a piraté mon feu ! J'étais furieux et j'ai commencé à tailler mon chemin vers ce côté du bar, mais à ma grande horreur son ami a commencé à allumer les cigarettes d'autres personnes, à gauche, à droite, au centre ! Sous peu, ce côté du bar tout entier jouissait de mon feu sans rien me payer. Fou de rage, j'allais d'une personne à l'autre pour lui arracher la cigarette des mains, la jeter par terre et l'écraser.

Payer pour en savoir plus...

Essais et articles

Cette page recense une série d'articles décrivant la philosophie du mouvement du logiciel libre, qui est la motivation de notre développement du système d'exploitation libre GNU.

Payer pour en savoir plus...

Combattre les brevets logiciels, individuellement et collectivement

Les brevets logiciels sont au projet logiciel l'équivalent d'un champ de mines : chaque choix de conception comporte le risque de buter sur un brevet, lequel peut détruire votre projet.

Payer pour en savoir plus...

Le mouvement du logiciel libre

Les gens utilisent des systèmes d'exploitation libres comme GNU/Linux pour des raisons variées. Nombre d'utilisateurs migrent vers un de ces systèmes pour des raisons pratiques : parce qu'il est puissant, parce qu'il est fiable, ou pour la capacité de modifier le logiciel selon leurs besoins.

Payer pour en savoir plus...

Matériel libre et plans libres pour le matériel

Dans quelle mesure peut-on appliquer les idées du logiciel libre au matériel ? Est-ce une obligation morale de rendre libres les plans de notre matériel, tout comme c'en est une de rendre libre notre logiciel ? Est-ce que conserver notre liberté nous oblige à refuser le matériel construit sur des plans non libres ?

Payer pour en savoir plus...

Réformons les brevets maintenant ! Contactez par courriel l'Office américain des brevets et des marques d'ici au 12 Avril 2001 !

[Cette page reste ici pour son intérêt historique, nous publierons les résultats de cette campagne lorsque nous saurons qui a été nommé au comité.]

Payer pour en savoir plus...

Android et la liberté des utilisateurs

Dans quelle mesure Android respecte-t-il la liberté de ses utilisateurs ? Pour l'utilisateur d'ordinateur qui chérit la liberté, c'est la question la plus importante à se poser pour tout logiciel.

Payer pour en savoir plus...

La licence Motif

Il y a quelques semaines, l' Open Group a modifié la licence de Motif et a invité les développeurs de logiciels libres à l'utiliser. Cependant, la nouvelle licence Motif ne correspond pas à la définition du logiciel libre, ni à la définition plus permissive du logiciel open source.

Payer pour en savoir plus...

Mauvaise interprétation du copyright : une série d'erreurs

Quelque chose d'étrange et de dangereux est en train d'arriver à la loi sur le copyright. a Dans la Constitution américaine, le copyright est fait pour bénéficier aux utilisateurs (ceux qui lisent des livres, écoutent de la musique, regardent des films ou utilisent des logiciels) et non pour servir les intérêts des éditeurs ou des auteurs. Cependant, alors que les gens tendent de plus en plus à rejeter et transgresser le copyright qui leur est imposé « pour leur propre bénéfice », le gouvernement ajoute des restrictions supplémentaires et essaie d'effrayer le public avec de nouvelles sanctions sévères pour qu'il rentre dans le rang.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi l'appeler le Swindle (l'arnaque) ?

Je me mets en quatre pour donner aux choses nocives des noms qui les critiquent. Je nomme « iTrucs » les ordinateurs d'Apple qui contraignent leurs utilisateurs et « Swindle » a la liseuse nuisible d'Amazon. Parfois je désigne par « Windaube » le système d'exploitation de Microsoft ; j'appelais le premier système d'exploitation de Microsoft « MS-Dog » [1] . Bien entendu, j'agis ainsi pour me défouler et m'amuser. Mais c'est plus qu'une plaisanterie personnelle, cela sert un but important. Se moquer de nos ennemis rallie la force de l'humour à notre combat.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi il n'y a pas de fichiers GIF sur le site de GNU

À notre connaissance, il n'y a pas de brevet menaçant le format GIF de nos jours ; les brevets qui ont servi à attaquer GIF ont expiré [1a] . Néanmoins, cet article restera pertinent aussi longtemps que des programmes seront interdits par des brevets, puisque le même genre de choses pourrait arriver dans n'importe quel domaine de l'informatique. Consultez les règles suivies par notre site web concernant GIF .

Payer pour en savoir plus...

Les e-books doivent nous rendre plus libres, pas moins

J'adore The Jehovah Contract (Le contrat de Jéhovah) et je voudrais que tout le monde l'aime aussi. Je l'ai prêté au moins six fois au fil des années. Les livres imprimés nous permettent de faire ça.

Payer pour en savoir plus...

MyDoom et vous

J'ai grandi dans une communauté dont certains membres commettaient parfois des crimes allant jusqu'au meurtre. La ville de New York, avec ses 8 millions d'habitants, était le théâtre de centaines de meurtres chaque année, la plupart commis par des gens qui habitaient la ville. Les agressions et les vols étaient encore plus courants.

Payer pour en savoir plus...

Le logiciel libre est encore plus essentiel maintenant

Depuis 1983, le mouvement du logiciel libre fait campagne pour la liberté des utilisateurs de l'informatique, pour que les utilisateurs contrôlent les logiciels qu'ils utilisent plutôt que l'inverse. Quand un programme respecte la liberté des utilisateurs et leur communauté, nous disons que c'est un « logiciel libre » [free software] .

Payer pour en savoir plus...

Idées de tierces personnes

Ces articles donnent les opinions philosophiques d'autres personnes en faveur des logiciels libres, ou sur des sujets connexes. Ces personnes ne s'expriment pas au nom du projet GNU, mais nous sommes plus ou moins d'accord avec elles. 1

Payer pour en savoir plus...

Le danger des brevets logiciels (2001)

Conférence donnée au Model Engineering College du Gouvernement du Kerala (Inde) en 2001 ( enregistrement audio )

Payer pour en savoir plus...

À propos de Gnutella

« Gnutella » est actuellement le nom d'un protocole de partage distribué de fichiers, principalement utilisé pour des fichiers de musique. Le nom désigne le logiciel Gnutella original, mais aussi parfois le réseau lui-même. La situation est assez confuse. Pour en savoir plus sur l'origine et l'histoire de Gnutella, veuillez vous référer à l'article de Wikipédia .

Payer pour en savoir plus...

Le point sur la coopération GNU-FSF

Les dirigeants de la Free Software Foundation et du projet GNU sont en train de définir les modalités de leur coopération en tant que groupes séparés. Notre but commun est de travailler ensemble comme égaux tout en réduisant au minimum les changements dans les aspects pratiques de cette coopération, de manière à poursuivre notre mission commune de défense du logiciel libre.

Payer pour en savoir plus...

Install parties : comment réagir au pacte avec le diable

Les install parties invitent les utilisateurs à apporter leurs ordinateurs pour que des experts puissent installer GNU/Linux dessus. Elles cherchent à promouvoir aussi bien les idées du logiciel libre que l' utilisation de programmes libres, mais en pratique ces deux buts entrent en conflit. Les utilisateurs qui souhaitent rejeter complètement les logiciels non libres doivent choisir leurs ordinateurs avec soin pour y parvenir.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi les hackathons doivent exiger du logiciel libre

Les hackathons sont une méthode reconnue pour donner au développement de projets numériques le soutien d'une communauté. Cette dernière invite les développeurs à se joindre à un événement qui offre une ambiance stimulante, quelques ressources pratiques et l'opportunité de travailler sur des projets utiles. La plupart des hackathons choisissent les projets qu'ils soutiennent, sur la base de critères bien définis.

Payer pour en savoir plus...

Liberté, ou pouvoir ?

L'amour de la liberté est l'amour des autres ; l'amour du pouvoir est l'amour de soi-même. (William Hazlitt)

Payer pour en savoir plus...

Richard Stallman à la première Hacker Conference (1984)

La première Hacker Conference s'est tenu à Sausalito (Californie) en novembre 1984. À cette occasion, les auteurs du documentaire Hackers: Wizards of the Electronic Age (Hackers, sorciers de l'ère électronique) se sont entretenus avec Richard Stallman. Ils n'ont inclus dans le film qu'une partie des entretiens, mais ont rendu disponibles certaines autres séquences. Les déclarations de Stallman à ce congrès vont au-delà de ce qu'il avait écrit dans l' annonce initiale de GNU .

Payer pour en savoir plus...

Copyright contre communauté à l'âge des réseaux informatiques

Discours d'ouverture de la LIANZA Conference , Centre des congrès de Christchurch, le 12 octobre 2009.
Il existe une ancienne version de cette conférence, donnée en 2000.

Payer pour en savoir plus...

Une réforme des brevets n'est pas suffisante

Lorsque les gens apprennent que les brevets logiciels posent problème, on attire souvent leur attention sur des exemples particulièrement choquants : des brevets portant sur des techniques déjà fort bien connues, par exemple le tri d'un ensemble de formules de façon qu'aucune variable ne soit utilisée avant d'être calculée (ce qu'on appelle le « recalcul en ordre naturel » dans les tableurs) et l'utilisation du « OU exclusif » pour modifier le contenu d'un affichage bitmap.

Payer pour en savoir plus...

L'histoire étrange du Komongistan(ou comment faire voler en éclats l'expression « propriété intellectuelle »)

L'objectif de cette parabole est d'illustrer à quel point l'expression « propriété intellectuelle » est malavisée. Quand je dis que l'expression « propriété intellectuelle » est une généralisation abusive et incohérente , qu'elle regroupe des lois qui n'ont que peu en commun et que son utilisation est un obstacle à une compréhension claire de ces lois, de nombreuses personnes ne croient pas que je pense ce que je dis. Persuadées que ces lois sont apparentées et comparables, comme des espèces d'un même genre, elles supposent que je fais toute une histoire à propos de différences minimes. J'entends ici montrer à quel point ces différences sont fondamentales.

Payer pour en savoir plus...

Le bogue que personne n'est autorisé à comprendre

Dans les années 80, les utilisateurs de logiciels privateurs (propriétaires) ont découvert le problème du bogue que personne n'est autorisé à comprendre . Quand l'interaction entre plusieurs programmes privateurs développés indépendamment pose un problème, aucun utilisateur n'est autorisé à étudier le code source de tous les programmes concernés. Par conséquent, aucun utilisateur ne peut comprendre ce qui ne va pas dans leur interaction et le bogue n'est jamais corrigé, sauf par accident.

Payer pour en savoir plus...

Histoire et philosophie du projet GNU

Traduction d'un discours donné en allemand au CLOWN (CLuster Of Working Nodes) , un projet de grappe de 512 machines sous Debian GNU/Linux à l'université de Paderborn (Allemagne), le 5 décembre 1998.

Payer pour en savoir plus...

Contre la directive européenne sur les brevets logiciels

La directive européenne sur les brevets logiciels, contre laquelle s'élevait cet article de 2003, a été finalement abandonnée par ses propres supporters après avoir rencontré une forte opposition. Cependant, ils ont par la suite trouvé un autre moyen d'imposer les brevets logiciels à une grande partie de l'Europe : les clauses en petits caractères du brevet unitaire .

Payer pour en savoir plus...

Imperfection ne veut pas dire oppression

Quand il manque à un logiciel libre des possibilités techniques dont les utilisateurs ont besoin, c'est regrettable ; nous incitons les gens à ajouter ce qui manque. Certains voudraient aller plus loin et affirmer qu'un logiciel n'est pas même libre s'il lui manque une certaine fonctionnalité – qu'il refuse la liberté zéro (la liberté d'exécuter le logiciel comme vous voulez) aux utilisateurs ou aux utilisations qu'il ne gère pas. Cet argument est peu judicieux, car il revient à assimiler la capacité à la liberté, et l'imperfection à l'oppression.

Payer pour en savoir plus...

Sommet mondial sur la société de l'information

Au SMSI , dans un climat de censure de la contestation, le score est zéro partout.

Payer pour en savoir plus...

Vers une société numérique libre

Transcription, effectuée par l'April, d'une conférence donnée en français à Poitiers (France) en mars 2013  ( Enregistrement vidéo , métadonnées )

Payer pour en savoir plus...

RMS sur Radio New Zealand

Transcription (par Jim Cheetham) d'un entretien de Richard Stallman avec Kim Hill en octobre 2009 ; publié à l'origine sur iNode: Nota Bene .

Payer pour en savoir plus...

La GNU GPL et l'American Way

Microsoft décrit la licence publique générale GNU (GNU GPL ) comme une licence « open source » et affirme qu'elle est contraire à l' American Way (la manière de faire américaine). Pour comprendre la GNU GPL et comprendre en quoi elle incarne l' American Way , vous devez d'abord être conscient que la GPL n'a pas été conçue pour l'open source.

Payer pour en savoir plus...

Nouveaux développements dans la pratique des brevets : évaluer les risques et les coûts d'un portefeuille de licences et des hold-ups dont il fait l'objet

Ceci est la transcription d'une présentation donnée par Daniel B. Ravicher en tant que directeur exécutif de la Public Patent Foundation (Fondation publique pour les brevets) le mercredi 10 novembre 2004, à une conférence organisée par la Foundation for a Free Information Infrastructure (Fondation pour une Infrastructure d'Information Libre) à Bruxelles (Belgique). La transcription a été faite par Ændrew Rininsland.

Payer pour en savoir plus...

À propos du verdict Microsoft

Beaucoup d'utilisateurs considèrent le système GNU/Linux comme un concurrent à Microsoft. Mais le mouvement du logiciel libre vise à résoudre un problème qui dépasse de beaucoup Microsoft : les logiciels privateurs, 1 non libres, conçus pour laisser les utilisateurs impuissants et interdire la coopération. Microsoft en est le plus grand développeur, mais beaucoup d'autres sociétés traitent tout aussi mal la liberté des utilisateurs ; si elles n'ont pas entravé autant d'utilisateurs que Microsoft, ce n'est pas faute d'avoir essayé.

Payer pour en savoir plus...

À propos de la Netscape Public License (licence publique de Netscape)

La version originale de cet article a été écrite en mars 1998 à propos d'un brouillon de la NPL. Notre premier article sur ce sujet était Netscape envisage la libération du navigateur Netscape

Payer pour en savoir plus...

Neutralité technologique et logiciel libre

Les développeurs privateurs plaidant contre les lois qui favorisent la migration vers le logiciel libre prétendent souvent que cela va à l'encontre du principe de « neutralité technologique ». Cette conclusion est erronée, mais où se cache l'erreur ?

Payer pour en savoir plus...

L'inclusion dans le monde numérique est-elle une bonne chose ? Comment faire en sorte qu'elle le soit ?

Les technologies numériques de l'information et de la communication offrent la possibilité d'un nouveau monde de liberté. Elles offrent également des possibilités de surveillance et de contrôle que les dictateurs du passé ne pouvaient instaurer que par la lutte. C'est maintenant que se joue la bataille qui tranchera entre ces possibilités.

Payer pour en savoir plus...

Financer l'art vs financer le logiciel

J'ai proposé deux nouvelles façons de financer les artistes dans un monde où l'on aurait légalisé le partage (la redistribution non commerciale de copies exactes d'œuvres publiées). Une de ces façons est de laisser l'État collecter des taxes dans ce but et de partager l'argent entre les artistes en proportion de la racine cubique de la popularité de chacun (mesurée par des sondages dans la population). L'alternative est que chaque lecteur multimédia ait un bouton « faire un don » afin d'envoyer anonymement une petite somme d'argent (pourquoi pas 50 cents aux États-Unis) aux artistes qui viennent d'être joués (ou lus ou visionnés). Ces fonds iraient aux artistes, pas à leurs éditeurs.

Payer pour en savoir plus...

Déclaration concernant la surveillance

Déclaration de Richard Stallman au Conseil municipal de Cambridge (Massachusetts) le 22 janvier 2018, à propos d'un projet d'ordonnance sur la surveillance.

Payer pour en savoir plus...

Mettre des vidéos en ligne

Vous n'avez pas besoin d'une « plateforme de diffusion basée sur du logiciel libre » pour diffuser une vidéo en ligne.

Payer pour en savoir plus...

Le manifeste GNU

Le manifeste GNU, reproduit ci-dessous, a été écrit par Richard Stallman en 1985 pour demander un soutien au développement du système d'exploitation GNU. Une part du texte provient de l'annonce originelle de 1983. Jusqu'en 1987, il y a eu quelques petites mises à jour pour tenir compte de l'évolution du projet, mais il nous semble maintenant plus judicieux de le laisser inchangé.

Payer pour en savoir plus...

Conférence de RMS au KTH (Suède, 1986)

Transcription d'une conférence de Richard Stallman au Kungliga Tekniska Högskolan (Institiut royal de technologie), à Stockholm (Suède), organisée par l'association des étudiants, Datorföreningen Stacken , le 30 octobre 1986.

Payer pour en savoir plus...

Copyleft : idéalisme pragmatique

Toute décision prise par une personne découle de ses valeurs et de ses buts dans la vie. Les gens peuvent avoir beaucoup de buts et de valeurs différents ; la gloire, le profit, l'amour, la survie, l'amusement, ou la liberté, ne sont qu'une partie des buts qu'une personne normale peut avoir. Quand ce but est une question de principe, cela s'appelle de l'idéalisme.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi les logiciels doivent être partagés

Note de l'éditeur : Ce texte a été retrouvé dans un fichier daté de mai 1983, mais on ne sait pas exactement s'il a été écrit à ce moment-là ou à une date antérieure. En mai 1983, Richard Stallman réfléchissait en privé à des solutions pour développer un système d'exploitation libre, mais il n'avait peut-être pas encore décidé de faire un système semblable à Unix plutôt qu'à la machine Lisp du MIT.

Payer pour en savoir plus...

Un utilisateur averti évalue soigneusement les différents usages d'Internet

Des entreprises offrent aujourd'hui aux usagers de l'informatique des opportunités attrayantes de laisser des tiers stocker leurs données et effectuer leurs tâches informatiques. Autrement dit, de jeter aux orties la prudence et la responsabilité.

Payer pour en savoir plus...

Le projet GNU

En 1971, quand j'ai commencé à travailler au labo d'intelligence artificielle (IA) du MIT (Institut de technologie du Massachusetts), j'ai intégré une communauté qui partageait le logiciel depuis de nombreuses années déjà. Le partage du logiciel n'était pas limité à notre communauté ; c'est une notion aussi ancienne que les premiers ordinateurs, tout comme le partage des recettes est aussi ancien que la cuisine. Mais nous partagions davantage que la plupart.

Payer pour en savoir plus...

Le droit de lire

Extrait de The Road to Tycho , une collection d'articles sur les antécédents de la révolution lunaire publiée à Luna City en 2096.

Payer pour en savoir plus...

15 ans de logiciel libre

Cela fait à peine plus de 15 ans que le mouvement du logiciel libre et le projet GNU ont démarré. Que de chemin parcouru !

Payer pour en savoir plus...

Commentaires concernant l'article de Roderick Long

Les idées du mouvement du logiciel libre sont compatibles avec les opinions sociales-démocrates (défendues aux États-Unis par les libéraux) et avec le laisser-faire [1] prôné par les libertariens américains. a

Payer pour en savoir plus...

Mes expériences avec Lisp et le développement de GNU Emacs

Transcription du discours de Richard Stallman à la conférence internationale Lisp, le 28 octobre 2002.

Payer pour en savoir plus...

FAQ sur GNU/Linux

Quand les gens voient que nous utilisons et recommandons le nom GNU/Linux pour un système que beaucoup d'autres appellent simplement « Linux », ils se posent beaucoup de questions. Voici les plus communes d'entre elles, et nos réponses.

Payer pour en savoir plus...

L'avenir du Jiyuna Software

Transcription d'une conférence donnée à l'Institut de recherche en économie, commerce et industrie ( RIETI ), Ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie ( METI ) le 21 avril 2003.

Payer pour en savoir plus...

L'anatomie d'un brevet trivial

Les programmeurs sont bien conscients du fait que parmi les brevets logiciels existants nombreux sont ceux qui couvrent des idées ridiculement évidentes. Pourtant les défenseurs du système de brevets prétendent souvent que ces idées ne sont pas triviales, mais évidentes seulement a posteriori. Et il est étonnamment difficile de démontrer la fausseté de ce propos dans un débat. Pourquoi cela ?

Payer pour en savoir plus...

Le piège JavaScript

Vous exécutez peut-être des programmes non libres sur votre ordinateur chaque jour sans même vous en apercevoir – par l'intermédiaire de votre navigateur web.

Payer pour en savoir plus...

Opinion de la FSF sur l'Apple Public Source License (APSL) 2.0

L' Apple Public Source License (APSL) version 2.0 remplit les conditions d'une licence de logiciel libre. Les avocats d'Apple ont travaillé avec la FSF pour produire une licence conforme. Les problèmes précédemment décrits sur cette page sont toujours des problèmes potentiels pour d'autres licences, mais ils ne s'appliquent pas à la version 2.0 de l'APSL. Nous encourageons toute personne qui utilise une quelconque version de logiciel Apple régie par l'APSL à utiliser les termes de la version 2.0 plutôt que ceux d'une licence plus ancienne.

Payer pour en savoir plus...

Vendre des exceptions à la GNU GPL

Vendre des exceptions veut dire que le détenteur du copyright sur le code le met à la disposition du grand public sous une licence de logiciel libre valide, puis offre séparément aux utilisateurs la possibilité de payer pour être autorisés à utiliser le même code sous des termes différents, par exemple des termes leur permettant de l'inclure dans des applications privatrices.

Payer pour en savoir plus...

Je censure mes logiciels

L'été dernier, quelques législateurs inspirés ont fait une proposition de loi pour « interdire la pornographie » sur Internet. Le printemps dernier, les chrétiens de droite se sont approprié cette cause. La semaine dernière, le Président Clinton a ratifié cette loi. Cette semaine, je censure Emacs.

Payer pour en savoir plus...

Bill Gates et autres communistes

Bill Gates a abordé la question des brevets avec CNET dans le cadre de la « propriété intellectuelle », un terme qui embrasse de nombreuses lois pour le moins disparates. Il a notamment affirmé que quiconque ne soutenait pas pleinement chacune de ces lois était un communiste. Puisque je ne suis pas moi-même communiste, mais que j'ai émis des critiques à propos des brevets logiciels, j'en ai déduit que cette calomnie m'était peut-être directement adressée.

Payer pour en savoir plus...

Qu'est-ce que le logiciel libre ?

« Logiciel libre » [free software] désigne des logiciels qui respectent la liberté des utilisateurs. En gros, cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Ainsi, « logiciel libre » fait référence à la liberté, pas au prix a (pour comprendre ce concept, vous devez penser à « liberté d'expression », pas à « entrée libre »). Pour bien montrer qu'il ne s'agit pas de gratuité, nous utilisons quelquefois en anglais l'expression libre software , qui emprunte au français ou à l'espagnol.

Payer pour en savoir plus...

Le Congrès des États-Unis menace d'établir un nouveau type de monopole

Cette année aux États-Unis, des entreprises souhaitant obtenir un monopole afin de contrôler l'utilisation publique des informations provenant de bases de données essaient de faire passer une loi créant, pour la première fois, un monopole privé sur des informations régulièrement et publiquement divulguées. Ils utilisent la méthode « bonne loi, mauvaise loi » ; la « mauvaise » proposition de loi est HR 354, la « bonne », HR 1858.

Payer pour en savoir plus...

Structure et administration du projet GNU

Le projet GNU développe et maintient le système d'exploitation GNU . Grâce à ce travail et aux activités annexes, il défend et promeut la liberté du logiciel , fondement philosophique du mouvement du logiciel libre.

Payer pour en savoir plus...

Qu'y a-t-il dans un nom ?

Les noms véhiculent des significations ; le choix des noms détermine la signification de ce que nous disons. Un nom mal choisi donne aux gens une idée fausse. Une rose, quel que soit son nom, sentira toujours aussi bon, mais si vous l'appelez « stylo », les gens seront plutôt déçus quand ils essaieront d'écrire avec. Et si vous appelez les stylos « roses », les gens pourraient ne pas réaliser à quoi ils servent. Si vous appelez notre système d'exploitation « Linux », cela véhicule une idée fausse de l'origine du système, de son histoire et de sa finalité. Si vous l'appelez GNU/Linux , cela véhicule (mais sans la détailler) une idée juste.

Payer pour en savoir plus...

GNU en résumé

GNU [1] a été lancé par Richard Stallman (rms) en 1983. Dès l'origine, c'était un système d'exploitation devant être assemblé par un groupe de personnes travaillant en coopération pour donner à tous les utilisateurs de logiciel la liberté dans le contrôle de leurs travaux informatiques ; rms en demeure encore aujourd'hui « GNUisance-en-chef ».

Payer pour en savoir plus...

Éthique et communauté du hacker

Transcription d'un entretien ayant eu lieu en 2002. [*]

Payer pour en savoir plus...

FLOSS et FOSS

Au sein de la communauté du logiciel libre, il existe deux bords politiques : le mouvement du logiciel libre et celui de l'open source 1 . Le mouvement du logiciel libre fait campagne pour la liberté des utilisateurs d'ordinateurs ; nous affirmons qu'un logiciel privateur représente une injustice envers ses utilisateurs. Le camp open source refuse d'y voir un problème de justice vis-à-vis des utilisateurs et base uniquement son argumentation sur la notion d'avantages pratiques .

Payer pour en savoir plus...

La GNU GPL comme incarnation du rêve américain

Lorsque j'étais encore sur les bancs de l'école primaire, ici au cœur des États-Unis, l'école n'a cessé de me répéter combien notre pays était la « terre de l'égalité des chances ». Selon mes professeurs, la chance d'être né ici me permettait, pourvu qu'une idée lumineuse me traversât l'esprit et que le courage ne vînt pas à me manquer pour la concrétiser, d'en faire mon gagne-pain, voire ma réussite. Pour eux, il était donc là, le « rêve américain ».

Payer pour en savoir plus...

Ce ne sont pas des barrières1 mais une prison

Accorder autant d'attention au départ en retraite de Bill Gates, c'est être à côté de la plaque ; ce qui importe vraiment n'est ni Gates, ni Microsoft, mais le système de restrictions sans aucune éthique que Microsoft (à l'instar de nombreuses autres sociétés) impose à ses clients.

Payer pour en savoir plus...

Prononciation de « GNU »

Le nom « GNU » est l'acronyme récursif de GNU's Not Unix! (« GNU n'est pas Unix ! ») ; en français, il se prononce « gnou » (comme l'animal), avec un g dur.

Payer pour en savoir plus...

Annonce initiale

Voici l'annonce originale du projet GNU, publiée par Richard Stallman le 27 septembre 1983.

Payer pour en savoir plus...

Le curieux non-événement de Sun dans la pénombre

Nous laissons cette page en place à des fins historiques, mais en décembre 2006, Sun est en train de republier sa plateforme Java sous licence GNU GPL . Quand ce changement de licence sera terminé, la plateforme Java de Sun sera un logiciel libre.

Payer pour en savoir plus...

Finissons-en avec les pièces jointes Word !

N'en avez-vous pas assez de recevoir des documents Word dans vos courriels ? Les documents Word sont ennuyeux, certes, mais pire encore ils gênent le passage des gens au logiciel libre. Peut-être pouvons-nous mettre fin à cette pratique grâce à un simple effort collectif. Tout ce que nous avons à faire, c'est de demander à chaque personne qui nous envoie un document Word de reconsidérer sa façon de procéder.

Payer pour en savoir plus...

Discours sur le logiciel libre (2004)

Ce discourq a été donné le 17 février 2004 à l'Institut National de Technologie, Trichy, TN, Inde

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi l'expression « logiciel libre » est meilleure qu'« open source »

Cet article a été remplacé par une version largement réécrite et très améliorée, En quoi l'open source perd de vue l'éthique du logiciel libre . Nous gardons cette première version pour des raisons historiques.

Payer pour en savoir plus...

Dans une réévaluation du copyright, le public doit être prioritaire

Le monde du droit est conscient que les technologies numériques de l'information posent « des problèmes de copyright », mais n'est pas remonté à la source de ces problèmes : un conflit fondamental entre les éditeurs d'œuvres sous copyright et les utilisateurs de ces œuvres. Les éditeurs, comprenant où étaient leurs intérêts propres, ont déposé une proposition, via l'administration Clinton, pour stopper ces « problèmes » en faisant pencher le conflit en leur faveur. Cette proposition, le Lehman White Paper [2] (livre blanc), fut le thème principal du congrès Innovation and the Information Environment (Innovation dans l'environnement de l'information) à l'Université d'Orégon (novembre 1995).

Payer pour en savoir plus...

Un logiciel espion dans Ubuntu ! Que faire ?

À compter de la version 16.04 d'Ubuntu , la fonctionnalité de recherche espionne est désactivée par défaut. Il semble que la campagne de pression lancée par cet article ait été partiellement couronnée de succès. Néanmoins, proposer cette fonctionnalité en option reste un problème, comme c'est expliqué plus loin. Il faut qu'Ubuntu fasse de la recherche sur le réseau une commande que l'utilisateur peut exécuter de temps en temps, pas une option semi-permanente qu'il peut activer (et probablement oublier).

Payer pour en savoir plus...

Les utilisateurs de GNU qui n'ont jamais entendu parler de GNU

La plupart des gens n'ont jamais entendu parler de GNU. Qui plus est, la plupart des utilisateurs du système GNU n'en ont jamais entendu parler, dans la mesure où de nombreuses personnes et entreprises leur apprennent à l'appeler « Linux ». En effet, les utilisateurs de GNU disent souvent qu'ils « font tourner Linux », ce qui est comme de dire que vous « conduisez votre carburateur » ou que vous « conduisez votre transmission ».

Payer pour en savoir plus...

Code viral et vaccination

Quand quelqu'un me fait du mal, j'essaye de me défendre. Mais certains me disent que cela les rend malades. Ils me disent que je devrais laisser les gens me voler mon travail. Ils me disent que je ne devrais pas essayer de me défendre.

Payer pour en savoir plus...

La liberté… ou le copyright ?

Cet essai porte sur la manière de transposer dans certains cas les principes du logiciel libre à d'autres œuvres, littéraires et artistiques. Il est placé ici parce c'est une application des idées du logiciel libre.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi le logiciel libre a besoin d'une documentation libre

Le plus grand défaut des systèmes d'exploitation libres n'est pas dans le logiciel, mais dans le manque de bons manuels libres que nous pouvons y inclure. Beaucoup de nos programmes les plus importants ne sont pas fournis avec des manuels complets. La documentation est une partie essentielle de tout logiciel ; quand un logiciel libre important n'est pas fourni avec un manuel libre, c'est une lacune majeure. Aujourd'hui, nous avons de nombreuses lacunes comme celle-là.

Payer pour en savoir plus...

Erratum sur une loi française

Depuis plusieurs années, je disais lors de mes discours qu'en France posséder un exemplaire de logiciel libre capable de déchiffrer la vidéo d'un DVD était un délit passible de prison. Ce chiffrement est un exemple de « gestion numérique des restrictions » ( DRM ), fonctionnalité pernicieuse faite pour contraindre les utilisateurs .

Payer pour en savoir plus...

Façonner le développement et les projets collaboratifs dans les TIC pour la prospérité mondiale

D'après un discours donné lors de la deuxième Global Knowledge Conference , à Kuala Lumpur (Malaisie) le 7 mars 2000.

Payer pour en savoir plus...

Libre mais entravé - le piège Java

Depuis la parution de cet article, Sun (qui fait maintenant partie d'Oracle) a fait passer l'essentiel de l'implémentation de référence de sa plateforme Java sous la licence publique générale GNU ; il y a donc maintenant un environnement de développement libre pour Java. Ainsi le langage Java n'est plus un piège.

Payer pour en savoir plus...

Aider à défendre le droit d'écrire des logiciels, libres ou non

La League for Programming Freedom (Ligue pour la liberté de programmer) a maintenant cessé son activité et son site est archivé. Merci de rejoindre notre campagne pour la disparition des brevets logiciels !

Payer pour en savoir plus...

Ne soyons pas déroutés par CodePlex1

Nombreux sont ceux de notre communauté qui ont des doutes à propos de la Fondation CodePlex. Avec son conseil d'administration dominé par des employés et ex-employés de Microsoft, sans compter l'apologiste Miguel de Icaza, il y a une multitude de raisons de se méfier de cette organisation. Mais cela ne prouve pas qu'elle agira mal.

Payer pour en savoir plus...

Le danger des brevets logiciels

Retranscription d'une conférence donnée le 8 octobre 2009 à l'Université Victoria de Wellington

Payer pour en savoir plus...

Lettre sur Amazon de Nat

Voici une lettre de Nat Friedman concernant le boycott d'Amazon. Veuillez en lire plus au sujet de ce boycott ici et nous soutenir en faisant un lien sur votre page d'accueil !

Payer pour en savoir plus...

Logiciel Libre et développement durable

Un grand nombre d'organisations dont l'objectif est de promouvoir le développement en étendant l'usage de l'informatique se méprennent absolument : elles préconisent l'utilisation de logiciel privateur 1 (non libre). L'utilisation de logiciel privateur, ce n'est pas du développement ; cela ne renforce pas la société mais au contraire la rend dépendante.

Payer pour en savoir plus...

Un entretien pour OUGH!

Transcription d'un entretien avec Richard Stallman conduit par Theodoros Papatheodorou [*] en mai 2012.

Payer pour en savoir plus...

Les services en ligne ne sont ni libres ni privateurs ; ils posent d'autres problèmes

Les programmes et les services sont deux choses différentes. Un programme est une œuvre que vous pouvez exécuter, un service est une activité avec laquelle vous pouvez interagir.

Payer pour en savoir plus...

Le « progrès » informatique : du bon et du mauvais

La BBC m'a invité à écrire un article pour sa rubrique The Tech Lab et voici ce que je leur ai envoyé (cela se réfère à deux autres articles publiés dans cette rubrique). Mais en fin de compte la BBC n'a pas souhaité le publier avec un avis autorisant sa copie, je l'ai donc publié ici.

Payer pour en savoir plus...

Votre liberté a besoin du logiciel libre

Un grand nombre d'entre nous, utilisateurs de l'informatique, savons que les États peuvent menacer les droits de l'homme en censurant et surveillant Internet. Mais beaucoup n'ont pas conscience que le logiciel dont ils se servent, sur leur ordinateur personnel ou sur leur lieu de travail, peut constituer une menace encore pire. Considérant leur logiciel comme un simple outil, ils supposent qu'il leur obéit alors qu'en fait il obéit souvent à d'autres.

Payer pour en savoir plus...

Logiciel libre et (e-)administration

Le gouvernement du Royaume-Uni a financé le développement de logiciels utiles pour l'e-administration et ne sait maintenant pas quoi en faire. Quelqu'un a eu la brillante idée de les remettre aux municipalités en les invitant à se transformer en sociétés de logiciel.

Payer pour en savoir plus...

Protégeons l'anonymat postal

La Fondation pour le logiciel libre n'est pas à l'initiative de cette campagne, mais lui apporte son soutien en faisant passer le message. Nous espérons que vous ferez de même.

Payer pour en savoir plus...

Critique : Boldrin et Levine, « Le procès contre la propriété intellectuelle »

Dans The Case Against Intellectual Property (Le Procès contre la propriété intellectuelle), Boldrin et Levine soutiennent sur des bases économiques que les auteurs peuvent gagner de l'argent en vendant leur œuvre, même dans un monde où chacun peut la copier.

Payer pour en savoir plus...

Qui ce serveur sert-il réellement ?

Sur Internet, utiliser un logiciel privateur 1 n'est pas le seul moyen de perdre votre liberté informatique. Il existe une autre façon de donner à un tiers du pouvoir sur votre informatique : le « service se substituant au logiciel », ou SaaSS .

Payer pour en savoir plus...

Utiliser la licence GNU de documentation libre

Si vous connaissez une personne qui écrit un manuel sur les logiciels libres et qui envisage une publication commerciale, vous avez une chance d'aider le mouvement du logiciel libre de manière significative, avec peu de travail : en lui suggérant de publier le manuel sous la GNU Free Documentation License - GNU FDL (licence GNU de documentation libre).

Payer pour en savoir plus...

Brevets logiciels et brevets littéraires

Quand les politiciens examinent la question des brevets logiciels, ils votent généralement à l'aveuglette ; n'étant pas programmeurs, ils ne comprennent pas ce que font vraiment les brevets logiciels. Ils pensent souvent que les brevets sont semblables au droit d'auteur (à part quelques détails) – ce qui n'est pas le cas. Par exemple, quand j'ai demandé publiquement à Patrick Devedjian, alors ministre de l'Industrie, comment la France voterait sur la question des brevets logiciels, Devedjian répondit avec une défense passionnée du droit d'auteur, faisant l'apologie de Victor Hugo pour son rôle dans l'adoption de cette législation (le terme trompeur « propriété intellectuelle » encourage cette confusion ; une des raisons pour lesquelles il ne doit jamais être utilisé).

Payer pour en savoir plus...

Pour une société numérique libre

Transcription, effectuée par le groupe Transcriptions de l'April , d'une conférence donnée en français à Choisy-le-Roi (France) le 16 avril 2016  ( enregistrement vidéo , métadonnées )

Payer pour en savoir plus...

Solutions du problème des brevets logiciels

Conférence donnée au Locatelli Center, Université de Santa Clara, en novembre 2012  ( vidéo , métadonnées )

Payer pour en savoir plus...

Rejetez la directive relative au respect des droits de propriété intellectuelle

Une coalition de groupes défendant les libertés civiles ou représentant les consommateurs s'oppose à une nouvelle proposition de directive renforçant les sanctions pour infraction au droit d'auteur ou au droit des brevets :

Payer pour en savoir plus...

La bonne façon de taxer les cassettes audio-numériques

[Cet article ne concerne pas le logiciel, du moins pas directement. Il concerne la question parallèle du partage de la musique.]

Payer pour en savoir plus...

L'éthique du logiciel libre

Titre complet : L'éthique du système GNU/Linux et de la communauté des logiciels libres, les tâches à accomplir et les risques à envisager ,
discours donné en français à LinuxExpo Paris (CNIT de La Défense) le 30 janvier 2002  ( enregistrement audio )

Payer pour en savoir plus...

Logiciel libre : liberté et coopération

Transcription d'un discours donné à New York University (campus de New York, NY) le 29 mai 2001.

Payer pour en savoir plus...

Le nouveau monopole de Microsoft

Cet article a été écrit en juillet 2005. Microsoft a adopté une politique différente en 2006, donc les politiques particulières décrites ci-dessous, ainsi que les critiques formulées spécifiquement contre elles n'ont maintenant qu'une signification historique. Néanmoins le problème général reste entier. La nouvelle politique astucieusement formulée de Microsoft ne donne pas à tout le monde la permission claire de mettre en œuvre OOXML .

Payer pour en savoir plus...

Livres électroniques : liberté ou copyright

Il était une fois, à l'âge de la presse à imprimer, une réglementation industrielle qui fut établie pour protéger l'économie de l'écriture et de la publication. Elle fut appelée copyright. 1 Le but du copyright, déclaré dans la Constitution américaine, était de « promouvoir le progrès », c'est-à-dire d'encourager la publication. La méthode utilisée consistait à obliger les éditeurs à obtenir la permission des auteurs pour utiliser leurs œuvres récentes.

Payer pour en savoir plus...

Stoppez HR 3028 - Protégez Internet - Stoppez les monopoles des marques déposées

Cette proposition de loi suit un schéma : chaque fois que le Congrès veut créer un nouveau monopole couvrant une activité auparavant ouverte à tous, ou étendre et accroître un ancien monopole, il applique le terme « piratage » à l'activité libre que le monopole s'appropriera. Par conséquent, chaque fois que vous verrez quelque chose qui est décrit comme du « piratage », excepté pour l'abordage de bateaux, faites attention à vos libertés !

Payer pour en savoir plus...

Le mouvement du logiciel libre et le projet UDI

Un projet nommé UDI (Uniform Driver Interface) vise à définir une interface normalisée entre les noyaux des systèmes d'exploitation et les pilotes de périphériques. Que doit faire notre communauté de cette idée ?

Payer pour en savoir plus...

Le piège X Window System

Copyleft ou pas ? C'est l'une des controverses majeures dans la communauté du logiciel libre. L'idée du copyleft est que nous devons combattre le feu par le feu – que nous devons utiliser le copyright pour faire en sorte que notre code reste libre. La licence publique générale GNU (GNU GPL ) est un exemple de licence à copyleft.

Payer pour en savoir plus...

Boycottez Amazon ! (autrefois)

La FSF a décidé de mettre fin au boycott d'Amazon en septembre 2002 (à cette époque nous avions oublié d'éditer cette page). Nous ne saurions dire le résultat précis du procès contre Barnes & Noble, mais il n'a pas semblé faire beaucoup de mal au défendeur. Et Amazon n'a attaqué personne d'autre.

Payer pour en savoir plus...

Microsoft est-il le Grand Satan ?

Cet article a été complètement remanié en 2009. L' ancienne version est également disponible.

Payer pour en savoir plus...

Pourquoi je ne signerai pas le manifeste pour le domaine public

Le manifeste pour le domaine public a le cœur à la bonne place puisqu'il s'oppose à certaines des extensions illégitimes du pouvoir du copyright, aussi j'aurais souhaité pouvoir le soutenir. Cependant il n'est pas, et de loin, à la hauteur de ce qui serait nécessaire.

Payer pour en savoir plus...

Les problèmes de la (précédente) licence de Plan 9

Note : Ceci s'applique à l'ancienne licence utilisée pour Plan 9. La licence actuelle de Plan 9 se conforme aux critères du logiciel libre (et également à ceux de l'open source). Aussi l'exemple spécifique analysé dans cet article n'a-t-il qu'une valeur historique. Néanmoins, l'idée générale demeure valide.

Payer pour en savoir plus...

Qu'y a-t-il de mal dans YouTube ?

YouTube est un cas particulier. En septembre 2020, il est possible de regarder des vidéos de YouTube sans utiliser de logiciel non libre, même en passant par Tor, par l'intermédiaire de certains sites proxy « Invidious ».

Payer pour en savoir plus...

Vaincre l'inertie sociale

Bientôt, deux décennies se seront écoulées depuis que la combinaison de GNU et de Linux a permis pour la première fois l'utilisation d'un PC en toute liberté. Pendant ce temps, nous avons parcouru beaucoup de chemin. Vous pouvez même acheter un portable avec GNU/Linux pré-installé chez plus d'un fournisseur, bien que les systèmes qu'ils fournissent ne soient pas totalement constitués de logiciels libres. Alors, qu'est-ce qui nous empêche d'obtenir un succès total ?

Payer pour en savoir plus...

Catégories de logiciels libres et non libres

Ce diagramme, créé initialement par Chao-Kuei et mis à jour par plusieurs autres depuis, explique les différentes catégories de logiciels. Il est disponible sous forme de fichier SVG et de fichier XFig , sous les termes de la GNU GPL v2 ou supérieure, de la GNU FDL v1.2 ou supérieure ou de la Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions (CC BY-SA), v2.0 ou supérieure.

Payer pour en savoir plus...

Vous pouvez en savoir plus sur GNU Taler sur notre site web.

Copyright © 2014—2022 Taler Systems SA